TOP 10 DES ACTIVITÉS À FAIRE SUR TOKYO

20160413_170043

Bon, soyons honnêtes, vu la superficie de Tokyo et l’immense richesse et complexité de la culture nippone, il y a une infinité d’activités mémorables et délirantes à faire sur place, mais si vous n’avez que quelques jours devant vous pour engranger un maximum d’expériences dans cette ville, voici ma petite sélection des 10 activités que j’ai préférées, que ce soit dans le domaine culturel, gastronomique, kawaii ou geek. Prêts? Ikimashoooo!!! (=c’est parti!)

1. MANGER DANS UN CAFÉ À THÈME

20160412_132216Et sur Tokyo, il y a l’embarras du choix! On en trouve vraiment sur les thèmes les plus variés: Sailor moon, samuraï, Alice au Pays des Merveilles,pirates, vampires,  Moomin, Gundham et tant d’autres, il y en a pour tous les goûts, et en particulier pour les grands enfants! ^^

Pour ma part j’ai testé le Alice Café de Ginza qui n’était pas vraiment à la hauteur de mes espérances au niveau déco et nourriture (mais bon, à leur décharge je suis une grande fan d’Alice, et j’avais donc mis la barre très haut!). Par contre, j’ai complètement a-do-ré le Kawaii Monster Café d’Harajuku, un lieu complètement déjanté où le style kawaii qui fait la réputation de ce quartier est poussé à son maximum. La déco est loufoque à souhait, avec plusieurs salons sur des thèmes différents (biberons géants, macarons géants, forêt de champignons, etc) et les serveuses sont habillées dans un style kawaii punk vraiment génial. C’est bien simple, on se croirait dans un parc d’attraction! Au niveau du menu, je ne vous le recommanderai pas pour un repas complet car les plats sont assez chers et pas fantastiques, mais pour un goûter c’est parfait!

20160412_133437

20160412_134031

2. VISITER LE TEMPLE SENSO-JI:

20160413_161331

Situé dans le quartier d’Asakusa, ce temple bouddhiste dédié à la déesse bodhisattva Kannon est un des temples majeurs de Tokyo. Mettez-vous dans la peau d’un lilliputien en prenant votre selfie devant la gigantesque lanterne de la porte Kaminari-mon, puis parcourez sa rue marchande Nakamise-dori en quête de petits souvenirs funs pour vos proches ou vous-même (mention spéciale aux mini-sabres samouraï et aux shooters en forme de Mont Fuji ^^) et accédez enfin au temple principal pour voir comment les fidèles adressent leurs prières à la déesse Kannon (encens, bougies et autres loteries  sacrées omikuji). Personnellement, la seule chose que j’ai souhaitée sur place a été d’avoir la force d’être une « bonne marcheuse » en touchant une O-Waraji, une sandale de paille de 4,5 mètres de haut censée pouvoir conférer cette faculté à ceux qui la touchent. Oui, on fait ce qu’on peut pour se donner du courage quand on a des kilomètres dans les jambes et super mal aux pieds!

DSC_1337

 

3. BALADE EN CYGNE AU PARC DE UENO:

DSC_1246

Parce qu’on n’a pas tous les jours l’occasion de piloter un cygne flashy sur un joli lac bordé de cerisiers d’un côté et de gratte-ciels de l’autre, ne manquez pas ce petit tour si vous êtes de passage à Ueno! La balade, seul ou à deux, permet de prendre le temps de se poser en admirant la vue, ce qui est très appréciable quand on a couru toute la journée, et le parc qui entoure le lac est vraiment très beau et sympa à visiter, notamment son jardin de pivoines qui est juste impressionnant, qu’on soit amateur de fleurs ou non.20160413_111245

DSC_1235

20160413_125032

 

4. RETOMBER EN ENFANCE À DISNEYLAND TOKYO:

DSC_0995-001

Pour vivre à fond l’esprit du kawaii si cher à nos amis nippons, Disneyland he yokoso! (= Bienvenue à Disneyland!) Vous y retrouverez bien sûr les attractions et les mondes présents dans tous les autres parcs de cette fameuse franchise à travers le monde, mais aussi une ambiance que j’ai trouvée vraiment propre au Japon. En effet, les adultes s’y lâchent autant que les enfants, si ce n’est plus! Tout le monde est déguisé, les employés du parc vous saluent à grands coups de « kawaiiiiii » stridents lorsque vous portez un accessoire d’un personnage Disney, et le moment que j’ai préféré, c’était vraiment la grande parade, où tout le monde, mais VRAIMENT tout le monde, se met à danser en rythme sur les consignes de Mickey! Oui je sais, ambiance ultra-commerciale, mais tout de même, j’achète! (syndrome de Peter Pan oblige 😉 ). En plus, on peut y déguster toutes sortes de gourmandises à l’effigie de nos personnages préférés, ou encore déambuler avec sa boîte de popcorn collector à la recherche des différents parfums de la saison, répartis aux quatre coins du parc. Une chasse au trésor quoi, j’adore! Ce jour-là, nous avions le choix entre chocolat, curry, caramel, sauce soja et miel. Et très honnêtement, tout était bon! Et pour finir en apothéose, ne manquez pas la parade des lumières le soir, juste avant le feu d’artifice, elle en met franchement plein la vue.

La journée que j’ai passée à Disneyland était si riche en émotions que j’y reviendrai en détails dans un autre article, mais j’avoue que les étoiles que j’avais dans les yeux ce jour-là étaient peut-être décuplées par le fait que j’y fêtais mon anniversaire! 😉

20160411_120206

DSC_1120

 

5. RÉVEILLER LE GAMER EN VOUS À AKIHABARA:

20160414_141506

Vous rappelez-vous ces moments douloureux de l’enfance où votre maman vous disait d’éteindre la Sega alors que vous étiez presque arrivé au boss final et qu’il n’existait à l’époque aucun moyen de sauvegarder la partie? Ou encore ces moments de frustration à l’arcade de jeux vidéo où vous arriviez à cours de jetons alors que vous veniez juste de reprendre la main sur votre jeu préféré? Si oui, vous devez au petit gamer déçu qui sommeille en vous une revanche dans le temple du gaming old school nippon: le fameux quartier d’Akihabara. Après avoir lorgné sur quelques figurines de Naruto, One Piece ou encore Sailor Moon, passez quelques heures dans une arcade de jeux à affronter les machines ou les gamers nippons. Les salles s’étendent sur des étages à n’en plus finir, on n’y voit pas la lumière du jour, on est complètement assourdi par les bruits incessants des machines, c’est de la folie, bref j’adore! (ET, j’ai pas trop perdu la main sur Tekken ^^) Après ça, je vous recommande une petite gaufre du Gundham Café ou un bon taiyaki (ou les deux!) pour vous remettre de vos émotions .

 

 

6. PLONGER DANS L’EFFERVESCENCE DE SHIBUYA:

DSC_1221

Découvrez l’un des carrefours les plus célèbres du monde: traversez-le pour vous plonger dans la marée humaine nippone, faites un selfie,  retraversez-le, pincez-vous pour vous convaincre que tout ça est bien réel, même si l’impression d’être dans un film est forte! Faites un saut juste à côté, à l’entrée de la gare de Shibuya, pour saluer la statue d’Hachiko, un chien de race Akita immortalisé dans la pierre car il avait, pendant près de dix ans, attendu quotidiennement son maître à la gare, après la mort de ce dernier. Puis posez-vous au café Starbucks de l’immeuble Tsutaya qui surplombe le carrefour pour observer les mouvements de foule d’en haut en dégustant un bon chocolat chaud et un de leurs délicieux cookies aux macadamias. Et pour finir, autorisez-vous un moment de lèche-vitrines dans les boutiques les plus kawaii de Shibuya 109 pour y essayer (voire acheter!) des accessoires plus délirants les uns que les autres: chaussures à oreilles de lapin, parapluies en forme de chats, oreillers-bûches, mascottes Sanrio (aaaaah, je suis tombée folle amoureuse de cette petite feignasse de Gudetama!), on en prend plein les yeux sur fond musical de J-pop. Et pourquoi pas en profiter pour se faire poser une petite manucure kawaii? Les esthéticiennes japonaises sont extrêmement inventives et minutieuses, elles font vraiment un travail d’orfèvre. Astuce: pour le shopping, de nombreuses boutiques déduisent les taxes des tarifs affichés pour les touristes uniquement, donc n’oubliez pas votre passeport!

 

7. MANGER DES SUSHIS FRAIS AU MARCHÉ DE TSUKIJI: 

20160414_114207

Après avoir visité l’un des marchés les plus célèbres du monde (et éventuellement assisté à sa fameuse criée au thon vers 5h, si vous êtes matinal, ce qui n’est pas mon cas) et découvert ses créatures étranges, ouvrez-vous l’appétit en allant vous promener au sanctuaire Namiyoke-jinja, dont les divinités protègent les marins. On y trouve des petites tombes dédiées aux poissons, crevettes et oeufs pour les remercier de leur rôle dans la cuisine japonaise. Puis rendez-vous dans l’un des restaurants à sushis proches du marché pour y déguster de délicieux sushis de première fraîcheur! Sushi Zanmai est l’un des plus célèbres (et j’ai beaucoup aimé pour l’avoir aussi testé à Osaka), mais ce jour-là nous avons opté pour le Tsukiji Sushi Sen, plus petit mais avec un choix tout aussi vaste et surtout, des produits tellement frais qu’ils fondaient dans la bouche! Testez leurs sushis au boeuf de Kobe, aux oursins et à la St-Jacques flambée, vous m’en direz des nouvelles. Pour une promenade digestive, je vous conseille ensuite la visite du temple Tsukiji Hongwanji, un immense temple bouddhiste qui m’a surprise par son architecture moderne (comparée aux autres temples) et ses statues d’animaux du zodiaque chinois.

20160414_121206

 

8. CÂLINER LES CHATS D’UN NEKO CAFÉ:

20160412_175204

Parce que se promener dans les rues de Tokyo parmi une foule grouillante et un bruit quasi-incessant peut finir par s’avérer un peu usant et stressant, faire une petite pause au calme parmi nos amis félins dans un Neko Café peut constituer l’oasis d’une journée, un moment pour recharger ses batteries auprès de ces petits moteurs ronronnants sur pattes. Et oui, vous l’aurez compris, neko signifie « chat » en japonais. Après vous être acquitté du droit d’entrée, vous devrez retirer vos chaussures, enfiler des pantoufles (et oui, SWAG assuré ^^) et vous nettoyer scrupuleusement les mains. Puis on vous servira une boisson chaude de votre choix, et là vous pourrez caresser tous les chats qui passent à portée de main, sauf ceux qui portent un collier indiquant qu’ils sont « off duty » (=de repos). Et oui, au Japon, on respecte les animaux, et même les matous ont droit à une pause! Je valide complètement cet état d’esprit! Par contre, pour le coup je vous déconseille de visiter un neko café avec des enfants, car le calme y est de rigueur, et ça peut être assez frustrant pour eux de ne pouvoir caresser que certains chats.

20160412_173044

 

9. PARCOURIR L’EXCENTRIQUE RUE TAKESHITA-DORI:

20160412_131101

Vivez au rythme du kawaii dans cette rue emblématique de Harajuku où l’on peut croiser les tenues les plus multicolores et excentriques à tout moment. Les jeunes (et moins jeunes) japonais s’y promènent en tenue cosplay OKLM et bien entendu, ça ne surprend personne! Croiser une Sailor Moon in real life (et pas un jour d’Halloween), mon rêve devenu réalité! Ce que j’y ai également adoré, ce sont les nombreuses mascottes très mignonnes qu’on y croise un peu partout et qui donnent un petit côté « parc d’attraction » à la rue (cf cet ours géant sur lequel on ferait volontiers une petite sieste ^^). Et pour ne pas changer, les délices à déguster ne manquent pas: entre le hamburger aux crevettes de Lotteria, les crêpes-cornets de Santa Monica Crepes et ma petite trouvaille du jour, le croquant zakuzaku (sorte de croisement entre un éclair et une brioche au sucre), mon coeur balançait tellement que… j’ai tout pris (il était environ 9h30… quelqu’un a dit « diabète à emporter »?)

 

10. REGARDER TOKYO S’ILLUMINER DEPUIS LE SOMMET DE LA SKY TREE TOWER:

20160413_181817

Honnêtement l’un des moments les plus magiques que j’ai vécus à Tokyo… Si vous décidez de vous rendre au sommet de la Sky Tree Tower, située dans le quartier d’Asakusa, faites en sorte d’y aller en fin d’après-midi afin de profiter du sompteux spectacle du coucher de soleil sur la ville et des lumières qui s’allument peu à peu, c’est vraiment de toute beauté… En chemin, vous pourrez voir non loin de là la rivière Sumida et la superbe « crotte d’or » située au sommet du building de Asahi beer. La file d’attente pour accéder aux guichets de la tour est assez longue, mais une fois arrivée au Tembo Deck, l’observatoire à 360 degrés situés à 350 mètres du sol, je n’ai vraiment pas regretté…        Ce fut encore un de ces instants où j’ai pu réaliser pleinement la chance que j’avais d’être là, à Tokyo, à vivre tout cela…

Petit détail qui a son importance: dans le food court au pied de la tour, vous trouverez de délicieux ramens au Ippudo Noodle Express. Ne vous fiez pas aux apparences, je m’attendais à un ramen banal du fait de l’emplacement et le leur est en fait goûtu, bien garni et équilibré, avec un bouillon épais mais pas trop gras. J’ai adoré!

 

DSC_1401

Si vous aussi, vous avez aimé visiter ces endroits, ou si vous avez d’autres activités à me recommander sur Tokyo, n’hésitez pas à laisser un petit commentaire, je serai plus qu’heureuse de vous lire! Mata ne! ^^

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :