ULTIMATE GUIDE TO KYOTO ON A RAINY DAY

IMG_20160515_085319

Le printemps japonais, ses cerisiers en fleurs, ses douces températures et… parfois, ses pluies torrentielles! Le genre de météo qui donne moyennement envie d’arpenter la ville de Kyoto (ou toute autre ville en fait) dans tous les sens, mais avec un bon plan d’attaque (et éventuellement une nana super obstinée, genre moi, à vos côtés ^^), il est possible d’y découvrir un tas de choses sans contracter une pneumonie. Si vous aviez prévu de visiter Higashiyama et que vous vous réveillez pour découvrir une pluie battante contre votre fenêtre, ne retournez pas tout de suite au lit, et suivez plutôt ce mini-guide (après un bon thé chaud ^^).

ETAPE 1: Profiter de l’occasion pour acheter un parapluie!

Oui, je sais, pas la peine d’avoir un doctorat pour deviner qu’un parapluie est nécessaire par un temps pareil. Mais il y a tellement de parapluies kawaiiiiiii au Japon qu’on se refuse à acheter d’habitude que là, c’est la bonne excuse! J’hésitais entre les motifs sakuras et le parapluie transparent qu’on trouve dans tous les combinis, du coup j’ai pris les deux! 🙂DSC_0696

ETAPE 2: DIRECTION LE TEMPLE D’ARGENT

Egalement connu sous le nom de Ginkaku-ji, ce temple zen a été construit en 1482 par un shogun qui voulait rivaliser avec Kinkaku-ji, le pavillon d’or, construit par son grand-père. Son intention était de couvrir le pavillon de feuilles d’argent, mais à cause d’une guerre en cours, la construction a été arrêtée et le pavillon n’a jamais été couvert d’argent. Les fans de Naruto reconnaîtront là les prénoms des jumeaux qui avaient été avalés par Kyubi ;).

Même sous la pluie, l’endroit reste magnifique avec son jardin zen, dans lequel on trouve une réplique du Mont Fuji faite de sable, ses ponts et ses étangs .

IMG_20160407_193542

DSC_0686

20160407_103731

20160407_105037

Une petite pause au pied du temple pour déguster un chou fourré à la crème de matcha, et c’est parti pour la 3ème étape!

20160407_101824

ETAPE 3: CHEMIN DE LA PHILOSOPHIE ET NANZEN-JI

J’avais prévu de parcourir le Chemin de la Philosophie entre le Temple d’Argent et le Nanzen-ji, mais vu la force de la pluie ce jour-là, nous avons dû y renoncer et prendre le bus. Le petit tronçon que nous en avons tout de même parcouru nous a permis de voir qu’il était bordé d’un canal et de cerisiers chargés de fleurs, et on pouvait très bien s’imaginer pourquoi le philosophe Kitarô Nishida avait choisi ce cadre pour y effectuer sa promenade quotidienne et y méditer.

20160407_113622

Je vous avoue qu’arrivés au Nanzen-ji, mes velléités culturelles s’étaient quelque peu évanouies. ( Pluie: 1 / Nana têtue: 0 ) Nous n’avons donc parcouru qu’une partie de l’enceinte de ce temple  bouddhiste, qui compte parmi les 5 grands temples zen de Kyoto. Les lieux que j’en retiens sont la porte Sanmon, au sommet de laquelle on peut monter pour avoir une vue en hauteur sur le temple et sur Kyoto, le gigantesque aqueduc de brique, vision improbable en ces lieux, et le temple Nanzen-In, avec ses étangs et ses arbres aux feuilles rouges, qui paraît-il déplacent les foules en automne. Mais ce jour-là, vous n’auriez pas croisé grand monde (à part peut-être un couple bizarre qui prenait des selfies sous la pluie… oui j’assume ma bizarrerie!^^)

20160407_124731

20160407_130425

20160407_122100

20160407_125345

normal_nanzenji_temple_IMG_6582

ETAPE 4: COURAGE, FUYONS!

Une fois notre quota de tolérance à l’humidité atteint, nous nous sommes stratégiquement repliés vers un endroit où se promener est toujours une très bonne idée quelle que soit la météo: la galerie marchande couverte Teramachi, où l’on peut se promener à l’abri des intempéries. Achats intempestifs d’objets kawaii TOTALEMENT indispensables en vue! (je vous entends d’ici: « définissez indispensable » mdr) Mais bon, que voulez-vous, il faut bien préserver sa santé, on ne veut pas gâcher la suite du voyage avec une vilaine bronchite 😉 .

teramachi

D’autant plus que non loin de cette galerie se trouve le joli Karafuneya Coffee (adresse: Kawaramachi Sanjo-dori, Nakagyo-ku, Kyoto), réputé pour ses desserts, et en particulier ses « parfaits », sortes de coupes de glaces décorées qui peuvent prendre des allures vraiment délirantes! Les parfums de glace sont vraiment originaux (citrouille, taro, thé vert, etc), et on trouve même au menu des parfaits sur lesquels trônent des tempuras et autres croquettes de viande! Leur vitrine vaut vraiment le coup d’oeil avec ses reproductions en résine colorées et parfois gargantuesques. En tout cas, nous, on s’est régalés!

20160407_155936

DSC_0744

20160407_152243

20160407_152339

Pour finir, je ne vous recommanderai absolument pas notre cinquième étape du jour, le Musée du Manga, non loin de là. Bizarre pour une personne qui se prétend « vahine otaku » me direz-vous, mais j’ai été super déçue par l’endroit qui n’était rien de plus qu’une immense bibliothèque à mon goût, petite, sans animation et avec une boutique-souvenir au choix très limité selon moi. C’était sympa de tomber sur d’anciennes éditions originales de Lamu, Ranma 1/2 et Nicky Larson, et nous sommes probablement venus à la mauvaise période de l’année et/ou au mauvais moment de la journée, mais il est clair que je n’y retournerai pas à mon prochain séjour sur Kyoto.

DSC_0734

Enfin, bien heureusement, la suite de mon périple nippon m’a réservé de très belles trouvailles qui ont compensé cette blessure à mon petit coeur d’otaku! Affaire à suivre 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s