JOUR 1: À LA DÉCOUVERTE D’OSAKA

IMG_20160504_214903

Enfin le jour du grand départ! Après 2 mois de préparation avec le guide « L’essentiel du Japon » de Lonely Planet et de scrutage intense de blogs et de Pinterest, nous voici en terre nippone, avec comme première étape Osaka. Etant logés à Namba (merci AirBnB!), nous nous rendons directement de l’aéroport à la gare de Nankai Namba par le Nankai Express Rapid. A l’intérieur de la gare, il suffit de se rendre au Tourist Information Center pour se procurer le nécessaire de survie: une carte de la ville et le Kansai Thru Pass, qui permet de voyager sur la plupart des trains, métros et bus du Kansai (sauf ligne JR)et vous fera économiser pas mal si vous avez l’intention de beaucoup bouger, ce qui fut notre cas. Les agents du TIC nous ont aussi indiqué où laisser nos bagages, très pratique en attendant l’heure du check-in. La question logistique étant résolue, direction Sennichimae (à 5 minutes à pied) pour se sustanter, que diantre! 🙂 Eh oui, il faut bien faire honneur à la réputation de Osaka « Kuidaore »: la ville où on mange jusqu’à s’écrouler! (oui, oui, nous on aime les défis).

SENNICHIMAE

DSC_0068

On commence avec une des spécialités de la ville, les takoyakis, des boulettes au poulpe vendues dans des petits stands de rue. Un petit encas fort sympathique quand tu hésites pendant 20 minutes entre les nombreux restaurants de la rue, tous plus appétissants et bon marché les uns que les autres.

Nous nous décidons finalement pour l’Okonomi Yukari, un restaurant spécialisé dans un autre mets typique d’Osaka: l’Okonomiyaki, une sorte de grosse omelette/galette garnie avec votre choix de viande, fruits de mer et légumes. Et aucun risque qu’elle refroidisse, la table est munie d’une plaque qui la conserve chaude tout au long du repas. Itadakimasu!

Nous découvrons également dans ce restaurant un des petits plaisirs qui égayera chaque jour de notre séjour: celui d’être accueillis et salués en choeur par tous les employés de l’établissement (y compris les cuisiniers) à chaque entrée et sortie. L’expression « Le client est roi » prend tout son sens ici!

Après s’être bien rempli l’estomac (« onaka pampam desu! »), nous déposons nos bagages à l’appartement (décoré sur le thème des samouraïs et avec des lits futons, j’adore!) et nous filons direction un incontournable de la ville: le Château d’Osaka.

OSAKA CASTLE

IMG_20160401_184810

Comme tout monument d’Osaka, on peut facilement s’y rendre en métro, les stations les plus proches étant Osaka Business Park et Morinomiya. Les distributeurs de tickets ne sont pas si simples à utiliser la première fois, mais il y a toujours un employé dans les parages pour vous aider. Sinon, vous faites comme nous: appuyer sur le bouton « Help » et là, une fenêtre s’ouvre dans le mur et un employé apparaît! Crise cardiaque assurée quand on ne s’y attend pas, mais super efficace! A ce moment précis, j’ai commencé à vraiment adorer le Japon!^^

DSC_0135

20160331_144931

Au pied du château, il y a un parc rempli de magnifiques sakuras blancs, rose pâle ou fuchsia, où on peut se joindre aux Japonais et aux hordes de touristes en délire pour pratiquer le fameux hanami ou contemplation des cerisiers (c’est-à-dire mitrailler les arbres de photos en râlant parce qu’il y a toujours quelqu’un pour photobomber nos beaux clichés! Esprit de Yann Arthus-Bertrand, donne-moi la force de patienter! grrrr)

L’accès à l’enceinte du château est gratuite, et on y trouve des petites boutiques-souvenir, des animations en période d’hanami (ce jour-là, c’était un samouraï, des musiciens et un jongleur) et , au grand désespoir de mon taux de cholestérol, de délicieux stands de restauration. « Tiens, des dangos et des glaces au matcha… « DSCF2116

DOTONBORI: ALL-YOU-CAN-EAT STREET!

En soirée, direction Dotonbori pour se restaurer. La rue est bardée de restaurants pour tous les goûts et tous les budgets, mais elle est aussi remarquable pour les décorations extravagantes de ses devantures: crabes, sushis et tempuras géants vous aideront à faire votre choix si vous ne savez pas où manger!

20160331_195047

Pour nous, le choix était vite fait: il nous fallait absolument notre dose de ramen, et nous avons donc choisi un restaurant de ramen tout près de Forever 21 (eh ouais, pas folle la guêpe ^^) dont je ne pourrai vous dire le nom, vu qu’il était écrit en kanjis. Voici néanmoins une photo pour vous aider à le trouver, je vous le recommande parce qu’il était très bon, pas cher et que l’ambiance y était au top!

On y a également découvert une autre spécificité locale: dans plusieurs restaurants, la commande se fait avec une machine où on sélectionne ses plats et où on paye avant le repas. A première vue, ça peut paraître peu chaleureux, mais ça fait gagner beaucoup de temps au niveau de l’attente, et question chaleur humaine, les serveurs et cuisiniers mettent le paquet pendant tout le repas, donc aucun souci à ce niveau. Voilà, il n’y a plus qu’à déguster ces délicieux ramens en se prenant pour Naruto chez Ichiraku: Itadakimaaaasu!!!

20160331_201717

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s