GUIDE: UN JOUR À NARA

Rencontre avec un cerf shika à Nara

Si vous connaissez déjà un peu le Japon, ou que vous avez fait vos petites recherches pour un futur voyage, vous avez très certainement entendu parler de la fameuse Nara et de ses cerfs shika qui se promènent librement un peu partout dans la ville. Et il n’est pas étonnant que cette particularité fasse la renommée de Nara, car c’est un spectacle vraiment hors du commun et kawaii au possible!

Mais Nara recèle aussi d’autres nombreux trésors à découvrir si vous décidez de vous y rendre, parce que bon, une journée entière à nourrir et admirer les cerfs shika, ça fait peut-être un peu long au final! Voici donc le petit itinéraire que je vous recommande pour découvrir la belle ville de Nara.

Suivez le guide!

MATIN:

  • Commencer en mode « zen » au jardin Isui-en:

Il faut bien le reconnaître, Nara est victime de son succès, et les foules grouillant autour des cerfs shika en quête de biscuits peuvent vite devenir pénible, surtout quand comme moi, vous êtes fan de la facette « slow life » du Japon. Alors pourquoi ne pas commencer la journée avec de bonnes vibrations en découvrant l’étendue du talent des jardiniers et paysagistes nippons, qui nous offrent une oasis de plaisir pour les yeux et l’esprit au jardin Isui-en, avec ses jolis étangs, ses nénuphars, ses cabanes et ses chemins de pierre moussue. Pour pousser l’expérience zen au maximum, n’hésitez pas à faire une pause au pavillon de thé Hyoshintei…

Just breath …
  • L’incontournable Todai-ji et son bouddha géant:

Si c’est votre première fois à Nara, impossible de manquer le grand temple bouddhique Todai-ji et son daibutsu, son bouddha géant de bronze (NB: je n’ai hélas pas de photo à vous montrer de cette statue colossale, car par respect pour les croyances locales, je ne prends jamais les grands bouddhas en photo). On se sent vraiment tout petit face à cet impressionant édifice et ses nombreuses annexes qui ont traversé le temps, et même sans être bouddhiste soi-même, on est rapidement « contaminé » par l’envie de s’attirer la bonne fortune en accomplissant les divers gestes rituels que font les habitués (toucher les pieds d’une statue, passer dans la fumée de l’encens, allumer une bougie, etc). Ne manquez pas la colonne de bois percée dans la salle du Grand Bouddha: le trou ayant la taille de la narine du Grand Bouddha, la croyance populaire est que celui qui réussit à y passer sera « illuminé » dans sa prochaine vie.

  • Visiter le Kofuku-ji:

Le Kofukuji, fondé en 669 à Uji et transféré en 710 à Nara, symbolise, par son passé et par les œuvres qu’il détient, un lieu du pouvoir, longtemps gardé par des moines guerriers éloignés des principes fondamentaux de l’enseignement de Bouddha. Lui réfute l’acte de tuer. Eux, loin de la méditation et des études, armés, combattent sans compassion. La silhouette élancée de la célèbre pagode à cinq étages abritant de saintes reliques attirera votre regard de très loin!

MIDI:

Pour l’heure du déjeuner, on peut bien sûr tenter un petit pique-nique dans le parc parmi les cerfs shika et ainsi risquer de se faire subtiliser son repas par ces petits filous (oui, oui, je vais bientôt arriver à leur cas, et vous verrez qu’ils ne sont pas juste kawaii!), ou alors se rendre à Yumekaze Hiroba ou Yumekaze Plaza, une sorte de grande cour qui s’apparente un peu à un food court, mais version nippone! Là, vous aurez pas mal de choix niveau nourriture, et je vous recommande mon resto préféré, le Warabe Yorokobian, qui est un restaurant de nouilles soba, et rien que de vous en parler, j’ai le ventre qui gargouille tellement leurs plats sont délicieux. Par contre, il faudra certainement vous armer de patience pour y manger, car le resto n’est pas très grand, et les 2 fois où j’y suis allée, il y avait une petite file d’attente devant. Il faudra donc inscrire votre nom sur leur calepin (en hiragana ou katakana, héhé!) et patienter en attendant qu’ils vous appellent. Mais ça vaut vraiment le coup d’attendre!

Soba et crevettes tempura: Itadakimasu!

Et pour le dessert, je vous recommande une petite spécialité locale: le pudding de Nara dans son petit bocal à l’effigie de bouddha! (Bon c’est un peu bizarre cette tradition, on ne peut pas le prendre en photo, mais on le met sur des pots de pudding? WTF? Bref…) Vous trouverez celui-ci au Mahoro Badai Pudding Main store, en plein milieu de la Yumekaze Plaza.

APRÈS-MIDI:

  • Rencontrer les cerfs shika:

Clairement responsables du succès touristique de Nara, ces cerfs shika (ou sika) sont classés « trésor naturel » du Japon, et suscitent l’émerveillement des petits comme des grands, notamment parce qu’on peut les rencontrer en liberté dans toute la partie touristique de la ville, et c’est un spectacle fascinant que de voir les voitures s’arrêter pour les laisser passer. Mais ne vous laissez pas berner par leurs airs kawaii: le matin, quand ils ont faim, ce sont de vraies furies! Mon pull déchiré s’en rappelle encore MDR.

Le nourrissage en troupeau, une activité sympa en théorie mais qui peut s’avérer périlleuse! Demandez au monsieur MDR

On peut les nourrir avec des biscuits en vente dans les parcs et aux alentours des temples, mais je vous recommande vivement d’attendre l’après-midi pour le faire, car ils sont beaucoup moins agressifs quand ils ont déjà le ventre plein, et aussi évitez de les nourrir quand ils sont en troupeau, car certains n’auront pas la patience d’attendre leur tour et vous donneront volontiers un coup de corne ou de dent si vous ne les nourrissez pas dans les délais qui leur conviennent!

Mon instant Princesse Mononoke <3
  • Visiter le Kasuga taisha:

Encore un très beau temple à voir, mais après avoir vu le Todaiji et le Kofukuji, vous me direz que c’est un peu répétitif comme activité, et je ne vous contredirai pas. La raison pour laquelle je mentionne ce temple, c’est que si vous avez la chance de visiter la région en été, il y a une très belle fête des lanternes qui s’y tient, le Chugen Mantoro Lantern Festival, et voir les 3000 lanternes s’allumer à la tombée de la nuit pour célébrer Obon, la saison pour honorer les morts, c’est un spectacle sublime à ne pas manquer. C’est aussi l’occasion de voir un spectacle de bugaku (danse et musique de cour) ou de kagura (ancienne danse théâtrale Shinto). Alors si vous tombez à la bonne période, foncez-y!

  • Shopping souvenir à Higashimuki Shotengai:

Et enfin, pour finir la journée, pourquoi ne pas se livrer à la tradition très japonaise (mais certainement internationale aussi, au final) de l’achat d’omiyage, c’est-à-dire des petits souvenirs de la ville, qui se mangent ou pas! Je vous recommande pour ce faire la rue couverte d’Higashimuki Shotengai, qui a l’avantage de pouvoir vous abriter en cas de pluie, mais aussi d’être proche de la gare. Utile si vous êtes en day trip et qu’il vous faut donc reprendre le train en fin de journée!

SE RENDRE À NARA:

Sento-kun, la mascotte de Nara

De Kyoto à Nara: Partez de la gare de Kyoto, prenez le train rapide Miyakoji, sur la ligne JR Nara. Durée du trajet: 45 minutes

D’Osaka à Nara: Partez de la gare JR d’Osaka, prenez le train rapide Yamatoji jusqu’à la gare JR Nara. Ces trains circulent une fois par heure. Durée du trajet: 45 minutes. Ou bien la ligne Kintetsu Nara (pas couverte par le JR Pass) qui part de la gare Osaka Namba et rejoint Nara en 39 minutes.

Voilà minna-san, j’espère que ce petit guide vous aura plu et qu’il vous sera utile prochainement. N’hésitez pas à le partager et à l’épingler sur Pinterest si c’est le cas!

Mata ne!

4 commentaires sur “GUIDE: UN JOUR À NARA

Ajouter un commentaire

  1. Merci pour ce petit moment d’évasion ! Tes photos sont magnifiques et cela m’a permis l’espace d’un instant de voyager et oublier que je suis en confinement 😄! On a besoin de ce genre de lectures pour nous rappeler les merveilles de notre terre et que la vie est belle ! Merci pour tes ondes positives! Ça fait du bien !Je ne suis pas branchée Japon mais tu attises ma curiosité avec tes supers articles (idée de prochaine destination✈️😊)!👍j’adore! Merci et hâte de lire le prochain ! Natacha

    1. Merci à toi, c’est très gentil! Moi-même en écrivant ce genre d’article, je m’évade et ça fait du bien! 🙂 On appréciera encore plus ce genre de découvertes après le confinement, j’en suis sûre! Porte-toi bien. Laïné

Laisser un commentaire

WordPress.com. Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :