JOUR 4: OSAKA DU NORD AU SUD

IMG_20160506_190451

En ce quatrième jour de voyage, le Kansai Thru Pass s’est encore avéré très utile, puisque c’était notre dernier jour complet sur Osaka et que nous avions donc l’intention de voir un maximum de choses dans la ville, ce qui a impliqué plusieurs trajets en métro.

OSAKA NO KITA/ NORD D’OSAKA

20160403_115659

Pour commencer, direction le quartier Umeda au nord de la ville afin d’y visiter une merveille d’architecture, la superbe Umeda Sky Tower. Cet immense bâtiment, au design tout à fait particulier, culmine à 173 mètres de haut et est constitué de deux tours jumelles de quarante étages, reliées entre elles par un observatoire circulaire.

20160403_115250

On peut se poser dans les immenses fauteuils du Floating Garden Observatory pour contempler la ville confortablement à travers les vitres, ou monter au Lumi Sky Walk pour une observation en extérieur. Attention au vent qui peut être assez violent à cette altitude!

20160403_111532

Petite attraction fun pour les amoureux: la barrière où on peut accrocher son petit cadenas en forme de coeur gravé. La tradition veut qu’on les accroche au moment ou le Lumi Sky Walk s’illumine, afin d’assurer au couple bonheur et longévité. So Kawaii !!! ^^

Il y a également un omikuji, ou lotterie sacrée sur place: on tire une prédiction, et on la garde sur soi si elle est favorable. Je ne suis pas de nature très superstitieuse, mais quand j’ai lu que je risquais de me retrouver confrontée à un incendie pendant mon voyage, j’ai respecté la tradition et accroché ce vilain bout de papier sur place, ce qui est censé éloigner le mauvais sort. Qui sait, j’ai peut-être sauvé la mise à mon hôte AirBnB! ^^

DSC_0425

OSAKA NO MINAMI/ SUD D’OSAKA

Il m’a ensuite fallu traverser l’immense centre commercial Knowledge Capital et résister à ses tentations pour repartir vers le sud de la ville où nous souhaitions visiter le temple Shitennoji. Pour la pause déjeuner, nous nous sommes arrêtés dans un restaurant de tonkatsus juste à la sortie de la gare Tennoji. Je n’ai malheureusement pas noté son nom mais vous ne pouvez pas le manquer en sortant de la gare, et franchement si vous y allez, je peux vous garantir que vous ne serez pas déçus, les plats servis sont succulents, copieux et vraiment pas chers du tout! Je ne sais pas d’où sort la réputation du Japon d’être un pays cher, mais en tout cas, ça ne peut pas venir de ses restaurants! Pour ma part, je me suis régalée avec du porc tonkatsu, des crevettes tonkatsus, un beignet de béchamel au crabe et leurs accompagnements: un pur délice!

IMG_20160403_140103

20160403_134554

TEMPLE SHITENNOJI

Le chemin entre la gare et le temple est vraiment génial à faire à pied (environ 8 minutes de marche) car il permet de parcourir des rues pittoresques avec leurs câblages électriques complètement erratiques, un décor tout droit sorti d’anime. Et ne parlons même pas des cerisiers en fleurs, je tombais amoureuse à chaque coin de rue.

20160403_141536

Dans l’enceinte du temple, il y a beaucoup de choses à voir hormis le temple principal: temples annexes, étangs, allées de cerisiers et (oui je sais c’est glauque) un cimetière juste magnifique.

20160403_142336

20160403_142924

DSC_0450
L’île aux tortues ninjas: Kawabunga!

20160403_151917

Petites infos pratiques: – à l’intérieur de ce temple, comme dans la plupart des temples bouddhistes (j’imagine), il est interdit de prendre des photos des autels sacrés où sont disposées les statues de Bouddha.

– le dimanche, un petit marché se tient devant le temple principal. On y trouve toutes sortes d’articles, plantes et choses à grignoter.

 

20160403_154624

20160403_155136
Cette fois-ci, je n’ai pas résisté à la tentation d’écrire quelques voeux sur un ema!

TOUR TSUTENKAKU ET SES ENVIRONS

Ensuite, direction notre dernière destination de la journée: la tour Tsutenkaku. Encore une fois, les petites ruelles des alentours valaient le détour, avec leurs beaux jardins et cerisiers ornés de lanternes.

20160403_161805

20160403_170347

Au pied de la tour, on trouve le quartier Shinsekai (le « nouveau monde » en japonais), avec son aspect kitsch de Japon « d’en bas » assez emblématique de la ville d’Osaka. L’endroit est réputé pour ses restaurants et établissements de nuit. Profitez des illuminations de la tour et de ses environs, de l’ambiance typique du quartier et retrouvez-y également la mascotte du coin, le petit Billyken, « Dieu des choses telles qu’elles devraient être » (tout un programme!) dont il faut frotter les pieds pour s’attirer chance et fortune. Au pire, si ça ne marche pas, vous aurez gagné une jolie photo!;)

Nous finissons la journée avec un dîner qui a réellement été l’un des temps forts de notre voyage au niveau gastronomique: un barbecue japonais au restaurant Matsusakagyu Yakiniku (situé dans une ruelle toute proche de Dotonbori).

Ce restaurant a pour spécialité le boeuf de Matsusaka, une variété de boeuf considérée comme l’un des 3 meilleurs boeufs japonais avec le boeuf de Kobe et celui de Yonezawa. La qualité exceptionnelle de la viande s’explique par le traitement particulier réservé aux bêtes: celles-ci sont massées régulièrement, nourries avec du fourrage et du blé complet, de la musique classique leur est diffusée afin de les calmer et on leur donne de la bière pour réveiller leur appétit. Et le résultat est bien là dans l’assiette:une viande grasse et fondante à souhait, un vrai régal! A faire cuire soi-même, juste quelques secondes de chaque côté pour profiter au mieux de cette viande tendre. Le tout accompagné d’un vin au Yuzu et d’une glace au Sakura en dessert , c’est une pure tuerie!

20160403_212200

 

 

L’endroit est si populaire que je vous recommande de réserver, si possible 2 jours à l’avance. Les employés y parlent anglais et sont aux petits soins tout au long du repas. Au niveau des prix, attendez-vous à payer davantage que pour un repas « lambda » dans un petit resto de base, mais je trouve que le service et la qualité valaient largement cette différence de prix.

20160403_221346

Petite remarque qui peut avoir son importance: certains restaurateurs japonais n’apprécient pas beaucoup qu’on entre dans leur établissement sans y être invité. Au Matsusakagyu Yakiniku par exemple, il vous faudra patienter à l’extérieur en attendant qu’un employé sorte. Dans le cas contraire, vous risquez d’être raccompagné vers la sortie avec gentillesse mais fermeté. J’ai vu cela arriver à un couple d’australiens un peu sans-gêne (qui avaient doublé tout le monde), et c’était un peu la honte…et une bonne partie de rigolade pour moi! ^^

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s