10 ACTIVITÉS POUR VOTRE PREMIER VOYAGE À SINGAPOUR

De tous les continents que j’ai visités, l’Asie est certainement celui qui m’attire et me fascine le plus, et il est vrai que ma passion dévorante pour le Japon et la Corée du Sud ont fait que ces dernières années, je n’avais pas vraiment cherché à élargir l’horizon de mes découvertes en visitant de nouveaux pays de l’Orient.

Mais récemment, j’ai eu le plaisir de visiter Singapour, sur les conseils de mon chéri et suite à l’ouverture d’une ligne directe entre Nouméa et Singapour, et j’y ai pris tellement de plaisir que je me suis sérieusement demandé pourquoi j’avais mis autant de temps à le faire!

Singapour étant une plaque tournante de l’Asie, on y trouve de nombreuses communautés (chinoise, indienne, malaise, coréenne, etc), ce qui en fait un magnifique melting pot, avec bien sûr son lot de quartiers typiques, de temples et d’architecture propre à chaque communauté, et aussi SURTOUT son lot de délicieuses gastronomies à découvrir! Ajoutez à cela une ville très moderne avec ses buildings, ses constructions futuristes et ses super rooftops, et vous avez le combo parfait pour satisfaire les envies de tous types de voyageurs. Après 4 jours passés à découvrir une partie des trésors de Singapour, voici les 10 activités que j’ai préférées et que je vous recommande pour une première visite à Singapour, la ville des orchidées:

1. MANGER DANS UN HAWKERS’ CENTRE:

Parce qu’évidemment, bien manger, c’est trop la vie! Singapour a la réputation d’être une ville chère (et concernant les hôtels, je vous confirme que c’est vrai), mais pour ce qui est de manger, inutile de vous ruiner. Je vous garantis que dans un hawkers’centre, qui est une sorte d’immense marché couvert ou non, consacré aux stands de street food, vous pourrez vous gaver d’à peu près tous les plats asiatiques qui existent au monde (thaï, indonésien, chinois, malais, etc, il n’y a qu’à demander), et ce pour des prix défiant toute concurrence. J’ai passé les 3/4 de mes repas fourrée au hawkers’centre de Lau Pa Sat, et je peux vous dire que je me suis régalée de jus de canne à sucre, canard laqué, nouilles Hokkien, brochettes Satay et tout un tas d’autre délices, pour vraiment pas cher.

Première fois que je mange une soupe chinoise au ptit dèj! C’était délicieux!

2. VISITER CHINATOWN:

Que ce soit pour visiter les temples bouddhistes, découvrir les immeubles colorés, acheter des souvenirs, manger ou encore pour se faire masser (vigoureusement je précise! Mes pieds ont un peu souffert sur le coup mdr), il y a de quoi contenter toutes vos envies à Chinatown. N’oubliez pas de faire un petit tour au Buddha Tooth Relic Temple pour écouter les chants des moines ou bien découvrir quelle est la divinité protectrice de votre signe astrologique.

3. REGARDER LE COUCHER DE SOLEIL AU PARC MERLION:

Après une longue journée de marche qui fatigue bien les pieds (surtout pour les gens comme moi qui se baladent en claquettes, vraiment ne faites pas comme moi, c’est l’horreur pour les talons et chevilles!), quoi de mieux que de se poser dans un spot sympa pour admirer un coucher de soleil. Et pour la fin de notre première journée, on s’était posés avec des verres de bubble tea sur les marches au pied du Merlion, cette fameuse statue à tête de lion et corps de poisson, emblématique de Singapour. C’est un lieu très touristique, mais bizarrement cette fois-là, ça ne m’a pas gênée d’avoir du monde autour car on ne se bousculait pas, tout le monde était assis à profiter de l’instant en faisant des photos, en regardant les couleurs du ciel changer, les lumières de la baie et du célèbre hôtel Marina Bay Sands s’allumer petit à petit. J’ai adoré! Tout ça sur fond de musique avec les va-et-vient des bateaux qui faisaient le tour de la baie. Un vrai kiff!

4. DÎNER AVEC VUE CHEZ JYPSY:

Pour poursuivre votre soirée non loin du Merlion, et surtout si vous aimez la cuisine japonaise, je vous recommande le Jypsy, qui propose de la cuisine fusion nippone. Je précise que les tarifs sont élevés, ce qui s’explique par l’emplacement du resto, avec vue sur le Marina Bay Sands et le spectacle son et lumière des fontaines dans la baie, mais perso, je trouve qu’en voyage, si on peut se le permettre, c’est chouette de faire un petit excès de temps en temps pour goûter à des plats raffinés. C’était vraiment le cas chez Jypsy, où on a pu déguster des shots d’huîtres au yuzu, du ceviche de crevettes au caviar (1ère fois de ma vie que j’en goûte!), un taco au saumon et des gyozas à je ne sais plus quoi, mais ultra bons! Le tout accompagné d’un petit umeshu on the rocks (= liqueur de prune japonaise), j’a-dore! Réservation conseillée si vous souhaitez une table avec vue.

5. VISITER LA SUPERTREE GROVE DE GARDENS BY THE BAY:

Mini me and the big tree 🙂

Comment visiter Singapour sans passer au moins une fois par Gardens by the Bay? Certes, c’est un endroit très touristique, mais franchement, il y a de quoi: l’endroit a beau être magnifique en photo, il est encore plus impressionant lorsqu’on se tient au pied de ses gigantesques « Supertrees », sur lesquelles évoluent de véritables plantes exotiques. Comme quoi, même si les arbres géants sont artificiels, la nature a quand même sa place dans ce lieu! On trouve d’ailleurs autour de la Supertree Grove un jardin chinois, un jardin indien et un jardin malais qui valent également le détour.

Et à la tombée de la nuit, c’est encore plus magique quand les arbres s’illuminent, on se croirait dans Avatar! Quand on pense qu’en plus l’accès à cet endroit est gratuit, et que les arbres restent allumés de la tombée de la nuit à 23 heures, ma foi, pourquoi s’en priver? En plus il y a un spectacle son et lumière une fois par nuit, lorsqu’on y était, c’était vers 19h45, mais il me semble que les horaires varient selon la période de l’année, donc n’hésitez pas à vérifier sur le site de Gardens by the Bay pour être sûr. En tout cas, c’était tellement beau que les gens s’asseyaient ou même s’allongeaient par terre pour bien admirer les arbres, j’ai trouvé ça vraiment cool, on était tous comme des gamins émerveillés par les lumières de Noël!

6. GOÛTER AUX DOUCEURS LOCALES: KAYA TOAST, ICE KACHANG ET BUBUR CHACHA

Quand on pense à la cuisine asiatique, on pense surtout aux plats salés, mais pas forcément au sucré, et c’est bien dommage, car on peut faire de délicieuses découvertes à ce niveau. Pour ma part, ce que j’ai préféré niveau sucré, c’était les kaya toasts, des toasts au beurre et confiture de coco, souvent servis en menu avec un kopi (=café) ou teh (faut vraiment que je traduise? mdr) et 2oeufs à la coque (mais servis sans le coquetier, donc « bon chance » pour manger ça proprement).J’ai également adoré l’ice kachang, une sorte de glace pilée recouverte de différents sirops et servie avec des vermicelles colorés et sucrés, et avec … du maïs! A priori, j’étais pas vraiment fan du concept d’avoir du maïs dans mon dessert, mais après avoir goûté, j’ai trouvé ça super bon! Le maïs étant plutôt sucré, ça passe crème… enfin je devrais plutôt dire, ça passe crème glacée! #ToudoumPssss

Et on a aussi beaucoup aimé le bubur chacha, un dessert malais à base de patates douces, ignames, bananes et lait de coco. Au final, ça ne nous dépaysait pas vraiment, car étant polynésiens, on a l’habitude de manger ce combo, mais pas en dessert, plutôt en accompagnement de poisson.

Le kaya toast et sa délicieuse confiture de coco
Ice kachang

7. VISITER L’ART SCIENCE MUSEUM

Avec la chaleur souvant étouffante qu’on peut avoir à Singapour, une visite en intérieur dans un espace climatisé peut être la bienvenue à un moment de la journée (voire à plusieurs moments!). Et quoi de mieux qu’allier l’utile à l’agréable en se mettant au frais tout en admirant une exposition dans l’Art Science Museum. Déjà, l’architecture du bâtiment en elle-même vaut le détour, on dirait une gigantesque fleur de nénuphar éclose. D’ailleurs, à l’entrée, on trouve un immense étang recouvert de nénuphars, je suppose que ce n’est pas un hasard!

Il y a tout un choix d’expositions à l’intérieur, et nous avons opté pour l’une des plus populaires, celle de Teamlab Borderless, qui repose en grande partie sur des jeux de lumière plus futuristes et poétiques les uns que les autres. On y trouve entre autres une salle avec des néons qui ressemblent à d’immenses stalactites et stalacmites de cristal, mais aussi une salle avec des projections de fleurs mouvantes, et même une cascade de lumière interactive qui s’écarte quand vous vous placez en-dessous. Féérique à souhait, pour les grands et les petits.

8. ADMIRER LES PLANTES DU FLOWER DOME ET DE LA CLOUD FOREST

Qu’on soit amateur de plantes ou pas, le Flower Dome et la Cloud Forest de Gardens by the Bay sont à mon avis des « musts » à visiter à Dubaï. En effet, il s’agit de serres versions XXL où on trouve une variété incroyable de plantes, arbres et fleurs arrangés avec goût en différents jardins correspondant à différentes régions de la planète.

Lorsque nous sommes passés au Flower Dome, il y avait une exposition spéciale consacrée aux jardins espagnols, avec une déco qui nous a beaucoup fait penser à Séville et à l’Alhambra de Grenade.

Dans la Cloud Forest, on trouve également différentes zones, telles qu’un jardin de champignons microscopiques (il y a des loupes installées pour les observer), un jardin d’orchidées, fleurs emblématiques de Singapour, mais aussi une immense cascade intérieure. Pour les tickets, vous pouvez acheter le combo Flower Dome + Cloud Forest en ligne sur le site de Gardens by the Bay ou bien sur place pour la somme de 28 SGD par personne.

9. DÉGUSTER LES PUTU PIRING D’HAIG ROAD

Bon, je sais que j’ai déjà fait un paragraphe sur les desserts locaux, mais celui-ci méritait un paragraphe rien que pour lui. En effet, bien qu’ancré dans les traditions locales, le putu piring, ce dessert malais à base de farine de riz, de gula melaka (=sucre de palme) et de coco râpé, ne se trouve pas à tous les coins de rue. Et d’autre part, pour moi c’est vraiment un dessert à part car gustativement, ça ne ressemble à rien que je ne connaissais avant, et puis surtout, c’est une TUERIE de chez TUERIE. J’ai trouvé ça fin, léger et sucré comme j’aime! Bon, j’avoue, je suis vraiment un bec sucré, donc ça peut ne pas convenir à tout le monde. Mais moi, j’étais en extase!

Pour déguster celui-ci, nous avons suivi les recommandations de l’émission Street Food Asia de Netflix et sommes allés jusqu’à Haig Road putu piring, qui était un peu excentré, et ça en valait vraiment le détour. En plus, cétait l’occasion de découvrir l’un des quartiers malais de la ville et de passer devant les maisons Peranakan de Joo Chiat Road si hautes en couleur, donc c’était nickel pour notre planning (oui je suis une de ces control freaks qui fait aussi des plannings en vacances, ya quoi? MDR #SorryNotSorry)

10. PRENDRE UN VERRE DANS UN ROOFTOP BAR:

Se retrouver dans une ville pleine d’immenses buildings qui s’illuminent à la tombée de la nuit, et ne pas profiter de la vue en sirotant un petit cocktail? No way!

Singapour ne manque pas de rooftop bars avec des vues plus impressionantes les unes que les autres, tels que Cé La Vie, Smoke and Mirrors ou encore celui que nous avons testé le dernier soir de notre voyage, le Lavo, situé au 57ème étage du fameux Marina Bay Sands. Idéal pour une soirée entre amoureux ou entre amis! Par contre, il faut penser à réserver à l’avance si vous souhaitez avoir une table, car ces bars sont victimes de leur succès et donc très prisés.

De plus, gardez à l’esprit que la plupart de ces endroits sont assez « chics » et qu’ils imposent un dress code « casual chic », donc les sandales, claquettes et shorts y sont interdits. Bon à savoir pour éviter de se faire renvoyer comme ça nous est arrivé une fois! Oups!

J’espère que cet article vous donnera des idées pour bien démarrer votre propre découverte de Singapour. Et s’il vous a plu, n’hésitez pas à le partager, c’est ce qui me permet de savoir que ce genre d’infos vous intéresse et m’encourage à écrire d’autres articles comme celui-ci! 🙂

Laisser un commentaire

WordPress.com. par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :