PREMIERS PAS À KYOTO: SINGES, BAMBOUS ET CERISIERS À ARASHIYAMA

IMG_20160507_160656

Alors qu’on vient tout juste de prendre nos marques dans la ville, il est déjà temps de dire au revoir à Osaka, où je reviendrai avec grand plaisir, c’est certain. Mais pas sans avoir pris un bon petit déjeuner! Aujourd’hui, j’ai des envies loin d’être typiquement nippones: PANCAKES!!! Nous nous rendons donc une dernière fois à Dottonbori, au célèbre Honolulu Coffee, où l’on trouve de délicieux pancakes pour tous les goûts, et notamment leurs fameux pancakes à la crème de coco ou à la crème de macadamia.

20160404_103650

La déco est très chaleureuse et tropicale, ce qui nous dépayse un peu par rapport à l’ambiance de la rue. L’autre point fort du café, c’est sa superbe vue sur le canal, vraiment agréable à observer en dégustant un bon chocolat chaud.

20160404_101147

Nous voilà prêts à affronter le métro, le train et les nombreux changements (clin d’oeil à mon homme qui nous a sélectionné un itinéraire comment dire… plus compliqué ça n’existe pas! mdr) chargés de nos valises qui commencent déjà à peser pas mal (la faute à Bershka!). Encore une fois, le Kansai Thru Pass nous est très utile puisqu’il inclut aussi le trajet Osaka-Kyoto.

ARRIVÉE À KYOTO

Après quelques périples, nous finissons par arriver à la Gare de Kyoto, qui est juste GIGANTESQUE! Un vrai centre commercial avec tous ses cafés, snacks et boutiques.

gare-kyoto-7

Notre premier réflexe est, comme toujours, de se rendre au Tourist Information Center pour nous procurer une carte de la ville et se renseigner sur les options de transport. Pour ma part, à Kyoto, j’ai trouvé plus pratique de prendre le bus, économique et ça permet de voir la ville sur le trajet.On peut aussi opter pour le vélo pour les journées où on a prévu des itinéraires assez simples, mais notre planning était tellement chargé chaque jour que nous avons estimé que des vélos auraient été plus encombrants qu’utiles. Le temps de déposer nos valises à l’appartement, la journée était déjà bien avancée et nous avons donc opté pour un programme light pour l’après-midi: balade dans le quartier de la gare, shopping dans l’immense Aeon Mall (à 5 minutes à pied de la gare) avec achat de kawaiieries obligatoire bien sûr et manucure pour bibi. Comme il fallait s’en douter, le choix de manucures ultra-kawaii ou sophistiqué est impressionnant et le service est juste parfait: les esthéticiennes sont adorables, méticuleuses et vraiment douées (un niveau que je n’ai personnellement jamais rencontré en Nouvelle-Calédonie). Mon gros coup de coeur: le salon Tears, découvert grâce à mon hôte AirBnBnails

L’autre découverte du jour, nous l’avons faite au McDonald’s (et oui, au Japon c’est comme ça, même le McDo recèle des surprises!): le succulent Ebi Burger, un burger à la crevette avec un méchant goût de « reviens-y »! (et j’y suis revenue, de nombreuses fois, shame on me :/ ).

En dessert, j’ai choisi un petit Hokkaido Milk Pie, moins transcendant, mais pas mal tout de même.

Après ces trépidantes aventures esthétiques et gustatives, il est temps de rentrer se reposer pour la merveilleuse journée qui nous attend le lendemain à Arashiyama.

ARASHIYAMA

DSCF2238

Pour se rendre à Arashiyama, nous optons pour un ticket Day Pass, qui permet de faire autant de trajets qu’on le souhaite pendant une journée à bord des bus de Kyoto pour 500 yens.

20160405_102229

L’arrivée au quartier romantique  d’Arashiyama est un vrai bonheur pour les yeux, avec un magnifique paysage de montagnes se détachant au-dessus de la rivière Katsura et du pont Togetsu-kyo sur la gauche, et sur la droite les petites rues traditionnelles pavées d’Arashiyama bordées de cerisiers, avec de nombreuses jeunes femmes habillées en geishas ou maikos et des pousse-pousses en tenues traditionnelles. Vous remarquerez d’ailleurs que les jeunes hommes qui tirent ces pousse-pousses ont un physique qui se détache particulièrement de la moyenne des Japonais: ils sont grands, très costauds, bronzés et il faut dire ce qui est, vraiment beaux! Bizarrement, lorsqu’ils apparaissent, il arrive fréquemment que les dames soient sujettes à de subites douleurs aux pieds et se voient dans l’obligation de faire appel à leurs services! ^^

DSCF2246

TENRYU-JI

À peine arrivés, nous nous dirigeons vers le temple  bouddhiste Tenryu-ji (« Temple du Dragon Céleste »), établi en 1339 par le shogun Ashikaga Takauji. Son enceinte est constituée d’un dédale de ruelles pavées bordées de petits temples, jardins et échoppes. On s’est régalés à parcourir ce petit labyrinthe.

DSCF2175

20160405_123056

DSC_0502

Plus que le temple principal du Tenryu-ji lui-même, c’est particulièrement son jardin Sogenchi  (classé au Patrimoine Culturel Mondial par les Nations Unies depuis 1994) qui m’a frappée par sa structure et sa beauté. On trouve à l’entrée un jardin zen avec son gravier impeccablement ratissé, puis un étang avec ses carpes koi pour ensuite accéder à un splendide jardin aux nombreuses variétés d’arbres et de fleurs. Moi qui suis une grande fanatique de fleurs, j’étais aux anges au milieu des cerisiers pleureurs, azalées, pivoines, camélias et autres merveilles de la nature guidées par la main experte des jardiniers de ces lieux. La vue de cet ensemble depuis la colline vous laisse sans voix…

DSC_0507

20160405_104158

IMG_20160405_133109

 

20160405_105720

Après ce régal pour les yeux (et il faut bien l’avouer, quelques moments d’agacement dû aux nuées de touristes pullulant sur place), nous prenons la sortie qui mène vers la mystérieuse et magique Forêt de Bambous. Je ne saurai dire si c’est la relative obscurité ou la fraîcheur qui y règnent qui lui confèrent cette atmosphère particulière, mais toujours est-il que l’endroit est unique en son genre. Perso, j’ai bien guetté la cime des bambous pour voir si des acteurs de Tigre et Dragon ne faisaient pas une petite apparition! ^^

 

C’est pas tout ça, mais la marche, ça creuse! Le temps de prendre un petit dango sur le chemin (oui, je mets toutes les chances de mon côté pour éviter l’hypoglycémie!) et nous voilà partis en quête d’un restaurant abordable au niveau prix, mais aussi au niveau du temps d’attente. Les files peuvent être interminables devant certains restaurants!

IMG_20160405_132000

Après avoir passé une dizaine de restaurants alléchants mais complètement bondés, nous commençons à abandonner toute exigence au niveau du menu, tant l’envie de juste s’asseoir loin de la foule de touristes est grande… Et là, oh chance, nous tombons sur l’inespéré Obu Café, qui nous comble à tous points de vue: tout d’abord, il n’y a quasiment pas d’attente, puis le menu est varié, appétissant et à des prix plutôt raisonnables, et cerise sur le gâteau, le restaurant étant à l’étage, nous nous installons sur sa terrasse qui offre une vue magnifique sur les montagnes d’Arashiyama. Mais que demande le peuple? ^^ Mes yeux, mon palais et mon porte-monnaie valident le Obu Café tandis que je me jette voracement sur mon bento en forme de gourde japonaise.

DSC_0544

Le bento est très complet avec une soupe, du riz, du cru, du bouilli et du pané. L’idéal pour moi qui adore piquer dans les assiettes de tout le monde pour varier les plaisirs 🙂

Mais surtout, leurs desserts sont une pure tuerie: le fondant au matcha (=thé vert) et le parfait au yuzu (= une variété d’agrume) sont savoureux et légers à souhait pour finir le repas. Très franchement, j’ai mangé plusieurs parfaits au Japon, beaucoup plus élaborés au niveau présentation, mais celui-ci était DE LOIN le meilleur avec son association parfaite du sucré de la glace vanille et de la crème fouettée, de l’amertume du yuzu confit et du croquant des cornflakes qui tapissent le fond du bol. Eh oui, des cornflakes! C’est tout bête, mais il fallait y penser! Je pique l’idée à mes amis nippons, elle est juste géniale!

ARASHIYAMA MONKEY PARK

Après ce bon repas, direction le Arashiyama Monkey Park au sommet du Mont Iwatayama pour y observer les singes en liberté. Nous passons par le superbe pont Togetsu-kyo. La vue est magnifique avec les cerisiers en fleurs qui bordent la rivière et les nombreuses barques qui s’y promènent. J’enclenche le mode « stalker » pour obtenir quelques clichés de japonaises en kimono ou yukata. Les couleurs de leurs tenues ne font qu’ajouter à la beauté du paysage.

DSC_0551

DSCF2239

Après le pont, l’entrée du Monkey Park se trouve sur la droite. Il vous faudra effectuer une mini-rando d’environ 20 minutes jusqu’au sommet de la montagne pour accéder à la zone des singes, donc si possible, évitez de venir en robe et sandales comme j’ai eu la brillante idée de le faire! (personne ne m’avait avertie pour la rando :/ ). Au début du chemin, vous trouverez aussi un petit temple avec les habituels ema, bougies et bâtons d’encens pour vos divers voeux et prières.

DSC_0563

Au sommet, vous aurez donc la chance de profiter de la présence des singes en totale liberté, mais vous devrez respecter quelques règles de base: ne pas fixer les singes dans les yeux, ne pas les toucher, ne pas les approcher à moins de 3 mètres et ne pas les nourrir en dehors de la zone prévue à cet effet (pour éviter les conflits entre singes, qui peuvent parfois être agressifs). L’autre atout du parc est la vue imprenable qu’il offre sur la ville de Kyoto. Magique!

20160405_151444

DÎNER AU SHIOGENSUI

Pour finir la journée sur un bon repas, ma petite adresse ramen sur Kyoto : le Shiogensui (34-2 Nishishichijo Nakuracho, Shimogyo-ku), un petit restaurant où certes, les employés parlent très peu anglais (pas un souci pour moi qui adore baragouiner le peu de japonais que je connais! ^^), mais par contre, vraiment bon, copieux, pas cher et le staff est ultra-chaleureux! J’ai adoré! Leur ramen est bien fourni en nouilles, l’oeuf moelleux à souhait avec le jaune coulant, le bouillon est vraiment savoureux (et pas transparent comme dans les ramens bas-de-gamme qu’on trouve dans certains centres commerciaux) et vous aurez le choix entre différentes sortes de nouilles. Quant à leurs gyozas, ils sont aussi excellents et ils ne lésinent pas sur la quantité. Takusan tabete kudasai!!!

20160405_213642

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s