15 CHOSES À FAIRE ABSOLUMENT SUR BALI!

Bali, l’Ile des Dieux, destination ultra-touristique s’il en est… Je ne sais pas vraiment pourquoi, mais plus j’entendais les gens autour de moi raconter leurs vacances sur cette île, moins j’avais envie de la découvrir… Par esprit de contradiction sans doute! Et aussi un peu parce que, étant moi-même originaire d’une île, j’avais l’impression que passer mes vacances sur une AUTRE île ne me dépayserait pas vraiment, ou du moins, pas assez. Inutile de dépenser mon argent en billet d’avion et hébergement pour voir de belles plages et une végétation tropicale, alors que j’ai exactement la même chose chez moi, me disais-je.

Et oui, vous vous doutez bien de la conclusion où nous mène cette introduction: je me trompais, et lourdement. Et je suis vraiment heureuse, que dis-je, SOULAGÉE, d’avoir, après toutes ces années à ignorer cette destination, dépassé mes préjugés pour enfin lui donner sa chance de m’émerveiller. Je dois cela à l’invitation d’une blogueuse en or, Gloria de The Blog Abroad, et je ne la remercierai jamais assez pour tout ce qu’elle m’a fait découvrir…

DCIM100GOPROG0012599.JPG
Lion hair don’t care! ^^ (note pour plus tard: ne plus jamais oublier sa brosse au moment de faire la valise! J’ai quasiment atteint le mode rastaman vers la fin du séjour!XD)

Oui, Bali est une destination ultra-touristique, on ne va pas se le cacher. Mais pour autant, elle n’en est pas moins une merveille du monde à découvrir, et de plus, personne ne nous force à rester coincés dans les endroits bondés de touristes. À partir du moment où vous avez des yeux, un cerveau et un peu d’argent pour vous payer un transport, vous pouvez facilement découvrir des trésors de Bali moins fréquentés, voire même déserts. Ou bien vous balader dans des endroits populaires pour y rencontrer du monde et faire la teuf! Tout dépend de ce que vous avez envie de voir et faire! Retrouvez en fin d’article mes conseils pratiques pour les transports et endroits où loger selon vos « objectifs » et envies du moment.

Mais sans plus tarder, les 15 choses que j’ai adoré découvrir et faire à Bali, et qui je l’espère vous aideront à compléter votre bucketlist pour l’Ile des Dieux!

1. MANGER DES FRUITS DE MER SUR LA PLAGE DE JIMBARANG:

DSC_0141.JPG

Bon OK, j’ai dit que les plages, c’était pas trop mon truc en vacances… Mais disons que, si la plage en question s’étend à perte de vue, avec des bateaux de pêcheurs traditionels au loin, des petits temples fleuris d’offrandes un peu partout, et un gros plateau de fruits de mer accompagné d’une Bintang glacée (la bière locale), je suis prête à faire une exception… J’ai même tellement aimé que j’y suis revenue pour y voir le coucher de soleil!

DSC_0135

DSC_0146

DSC_0789

DSC_0784

2. VOIR LE COUCHER DE SOLEIL AU TEMPLE DE TANAH LOT:

DSC_0775

Ce temple est certainement l’un de ceux où la foule de touristes était la plus pénible à supporter, mais il y a une bonne raison à cela: l’endroit est vraiment magnifique. Un temple perché sur un rocher au bord de mer, uniquement accessible à marée basse, c’est quand même un spectacle qui mérite qu’on joue des coudes dans la foule pour le voir. Et si vous êtes un petit futé, vous trouverez un endroit en hauteur pour profiter du spectacle au calme. Au coucher du soleil, le temple se met à flamboyer, et c’est juste magique… Désolée, je n’ai pas de bonne photo des couleurs du ciel à ce moment-là, car j’ai été complètement accaparée par la vue d’un luwak (=petit marsupial mignon tout plein) dans un café, et même si je suis contre l’utilisation des animaux et que je me suis refusée à leur acheter quoi que ce ce soit, je n’ai pas pu résister à l’envie de lui faire un câlin… pendant 20 minutes!

DSC_0217

DSC_0774

3. VISITER LE TEMPLE BATUAN À UBUD:

DSC_0235-01

Un des temples hindouistes que j’ai le plus appréciés à Bali, car il était peu fréquenté, ce qui m’a permis de voir chaque détail des autels, sculptures et magnifiques ornements de près, en prenant mon temps et en appréciant vraiment l’atmosphère sacrée du lieu. Si comme moi, vous êtes fan de mythologie hindouiste, vous vous régalerez dans ce temple. Mais attention, le port du kamen (=sarong traditionnel balinais) y est obligatoire. Pour ma part, ce n’était pas un souci de le porter, car je trouve ça vraiment beau.

DSC_0233

DSC_0243

DSC_0245

4. SE FAIRE DES AMIS À LA MONKEY FOREST D’UBUD:

DSC_0750

Quel que soit le pays visité, il est rare de pouvoir interagir avec des animaux sauvages sans que ceux-ci soient au préalable maltraités et dressés pour se soumettre aux touristes. J’ai une sainte horreur de ce genre de pratique, et c’est pour cela que je me suis refusée à monter à dos d’éléphant, et je vous invite à boycotter ce genre d’attractions également. Par contre, dans la Monkey Forest d’Ubud, on peut dire que les interactions avec les singes se font sans préjudice pour ceux-ci, et même que sur place, ce sont eux qui font la loi! Alors munissez-vous de 2 ou 3 bananes, et allez à la rencontre de ces petits bonhommes au coeur de la jungle et des vestiges de temple, c’est une expérience inoubliable pour un ami des animaux. Mais attention à vos affaires, ces petits gars n’auront aucun scrupule à vous les dérober comme ça, juste pour le fun! XD Vous pourrez aussi apprécier, dans la forêt et ses alentours, de nombreuses sculptures de singes, toutes plus originales les unes que les autres.

DSC_0746
Les bananes, ça donne soif!
DSC_0747
« Mais où ai-je bien pu mettre ces fichues clés? Bon tant pis, j’ai plus qu’à en voler d’autres! »
DSC_0352
Pas de table? Pas de problème! La tête d’un humain fera aussi bien l’affaire! XD
DSC_0355
Désolée, ma pose est complètement hors-sujet, mais c’est tout ce qui m’est venu sur le moment…

5. VOIR UN SPECTACLE DE DANSE AU PALAIS D’UBUD:

DSC_0373

Cela tient certainement au fait que j’ai fait de la danse folklorique (tahitienne, pour être exacte) pendant une douzaine d’années, mais pour moi, la découverte d’une nouvelle culture n’est pas complète sans avoir pu en découvrir les danses. Et je peux vous assurer qu’assister à un spectacle de danse Legong (danse gracieuse effectuée par les jeunes femmes) et Barong (danse des monstres) dans les jardin du Palais d’Ubud fut une expérience qui valait le détour. Les détails des costumes, la dextérité et totale maîtrise du corps dont font preuve les danseuses par leur contrôle des doigts, de la tête et des yeux notamment, l’odeur des fleurs et l’ambiance magique dans laquelle nous plonge la musique ne peuvent qu’enchanter les sens du voyageur qui souhaite s’ouvrir à la culture indonésienne.

Vous pourrez vous procurer les billets dans la journée sur place ou auprès des nombreux vendeurs qui arpentent les rues d’Ubud, mais je vous conseille de venir tôt pour choisir vos sièges, car les bonnes places se remplissent très vite.

DSC_0381

DSC_0376

DSC_0386

6. VISITER PURA SARASWATI, LE TEMPLE AUX LOTUS:

DSC_0311_1-01

Pourquoi ENCORE visiter un autre temple, me direz-vous? Parce qu’il est rempli de fleurs de lotus (un des attributs sacrés du dieu Vishnou, Protecteur de l’Univers dans la religion hindouiste) et que pour l’ambiance zen, on fait difficilement plus idyllique. Et parce qu’il y a un super restaurant juste à côté, le Café Lotus! Des fleurs et un ventre bien rempli, c’est ma recette pour des vacances réussies 😉 .

DSC_0319
Dans le jardin de mes rêves, je veux un étang et des lotus… Ce sera bien… enfin quand j’aurai acheté un terrain… après avoir ralenti les voyages… ouais bon, je vais continuer à admirer les lotus des autres pour l’instant je crois!

7. SE FAIRE PLAISIR DANS UN HÔTEL 5 ÉTOILES À UBUD:

DSC_0295-01
Out of office… Do not disturb…

Parce qu’un hôtel 5 étoiles à Ubud coûte le prix d’un hôtel lambda dans la plupart des pays que j’ai visités. Parce que se réveiller au milieu des rizières, à deux pas de la jungle, et barboter dans sa piscine privée à débordement, c’est un rêve que je n’aurais eu les moyens de réaliser nulle part ailleurs, il me semble. Parce que le chant des grenouilles pendant un dîner aux chandelles partagé avec mon cher et tendre, ça concurrence sérieusement la magie de la scène la plus romantique de La Petite Sirène (vous savez, cette scène où Sébastien susurre au Prince Eric « embrasse-la »? Non? Mais révisez vos classiques bon sang!). Parce que le personnel du Puri Wulandari saura vous chouchouter comme jamais et vous conquérir par sa gentillesse et ses petites attentions (fleurs changées tous les jours, petits gâteaux offerts tous les soirs, grands coucous quand ils vous croisent dans les allées… Je vous l’ai dit, des fleurs et un ventre bien rempli, c’est le secret!)

giphy

DCIM100GOPROGOPR2482.JPG
Quand ta piscine ressemble à ça, il FAUT la prendre en photo sous toutes les coutures. Si si.
DSC_0549
Mon régal visuel quotidien… Je ne m’en lasse pas.

DSC_0543

DSC_0578
10 minutes avant l’heure du check-out, bagages pas prêts… Je sombrais lentement dans la dépression à l’idée de quitter ma piscine bien-aimée XD

8. DÉCOUVRIR GUNUNG KAWI, LE TEMPLE PERDU AU COEUR DE LA JUNGLE:

DSC_0449

Situé au bord de la rivière Pakrisan, le complexe, auquel on accède après avoir traversé de superbes rizières en terrasses, comprend 10 sanctuaires creusés dans le rocher de la falaise sur une hauteur de 7 mètres. Ces monuments sont supposés être dédiés au roi Anak Wungsu et à ses épouses. Au coeur de ce temple, on se sent littéralement plongés dans Le Livre de la Jungle (merci de remarquer mes efforts pour continuer à faire étalage de ma culture générale de haut vol, ça me tient vraiment à coeur! XD). Mais prenez garde au trajet de retour, l’ascension des escaliers risque de vous achever si ce n’est pas votre première visite de la journée!

DSC_0452

DCIM100GOPROGOPR2555.JPG

DSC_0453

DSC_0451

9. ARPENTER LES RIZIÈRES DE TEGALALANG:

DSC_0418
Et dire que j’ai la flemme quand je dois arracher les mauvaises herbes de mon jardin XD

Un endroit très fréquenté par les touristes, mais là encore, je pense qu’il en vaut largement le coup, et ce serait dommage de s’en priver. Si vous comptez visiter plusieurs sites dans la journée, je vous recommande de commencer par celui-ci et de venir avant 10 heures, où c’est beaucoup plus calme, comme vous pouvez le voir sur ces photos. Il y a plusieurs petites cabanes dans ces rizières (j’en ai vu 4) qui font office de « péage », c’est-à-dire qu’on doit y déposer un don de la somme que l’on juge appropriée, afin de payer les villageois qui s’occupent de l’entretien des chemins. Après, si vous ne souhaitez pas payer plusieurs fois, libre à vous de ne pas aller jusqu’au bout des chemins, mais franchement, vu qu’on peut donner la somme qu’on veut, ce n’est pas un vrai souci. Par contre, ATTENTION, si vous venez en taxi, bus ou voiture de location, vous vous garerez certainement sur le seul parking public du village, et là vous verrez un guichet qui prétend vendre des tickets pour les rizières. Or ce ticket ne vous sera pas du tout réclamé à l’entrée des rizières, ce qui peut laisser supposer que c’est en fait une arnaque, montée par des gens qui n’ont rien à voir avec l’entretien des rizières. Cette info m’a été donnée par une amie qui vit à Bali depuis quelques mois, donc je pense qu’elle est fiable, mais je vous laisse quand même le soin de vérifier par vous-même.

DSC_0408
Ne manquez pas ce petit spot à la descente, sympa pour la photo souvenir!

DSC_0428

DSC_0426
Le débat du jour: mon homme soutenait que le riz poussait au-dessus, et moi je disais que c’était par en-dessous. Il a fallu demander confirmation à un agriculteur du coin… bon, on a rien compris à sa réponse! XD (et après vérification sur Google, c’est moi l’inculte :/ )

DSC_0431

DSC_0438
L’agriculteur cité un peu plus haut voulait que je prenne une photo de cet endroit précis, pour montrer à quel point ses plants sont bien alignés… Voilà, c’est chose faite monsieur, votre rizière est désormais en ligne sur un blog de renommée mondiale! haha

10. VISITER LE VILLAGE DE PEMGLIPURAN BENGLI:

DSC_0517-01

Faute d’être parmi les villages les plus authentiques de Bali, Pemglipuran Bengli a au moins le mérite d’être très, très joli. Il est très connu pour sa rue principale en pente douce, qui permet de voir tout le village d’un bout à l’autre en un coup d’oeil (et de faire des photos canon! ) Il est extrêmement fleuri, et on y trouve plein de petites boutiques-souvenirs. Après, je dois dire que ce jour-là, il était plutôt désert car il y avait un match de football sur le terrain municipal, et les villageois étaient tous occupés à jouer, encourager ou se trémousser sur « Despacito »!!! J’étais morte de rire quand j’ai entendu cette musique! Aaaaah, les joies de la mondialisation! Et si vous avez un peu de temps devant vous, faites aussi un tour dans la forêt de bambous à deux pas du village, elle est juste majestueuse (bien qu’il y manque quelques pandas pour atteindre mon idéal de perfection! ^^)

DSC_0502

DSC_0513

DSC_0521
Rencontre inattendue dans la forêt! Faute de pandas, ça me va très bien! ^^
DSC_0536-01
Une forêt de bambous rien qu’à moi… Je peux enfin enterrer la hache de guerre avec la forêt de bambous de Kyoto! (et ses 199 000 touristes à la minute)

11. ESSAYER LE MASSAGE TRADITIONNEL BALINAIS POUR 3 FOIS RIEN:

DSC_0262

Si vous osez quitter Bali sans avoir essayé le massage balinais, je pense qu’on peut clairement dire que c’est un sacrilège! Bon, j’exagère peut-être un peu. Mais franchement, vu les prix pratiqués, ce serait vraiment dommage de s’en priver! Comptez 700 FCFP (soit 5,8 euros) pour un massage dans un petit spa de base (souvent au bord de route, avec le son des voitures en bruit de fond :/) et le double pour un spa haut de gamme, avec bruit de fontaines, musique zen et vaste choix d’huiles essentielles. Le massage balinais est TRÈS vigoureux, donc si vous avez d’anciennes blessures, pensez à prévenir votre masseuse, ou à opter pour un autre type de massage plus doux. Pour ma part, je ne me fais que rarement masser à Nouméa car c’est un budget conséquent, mais à Bali, je me suis fait masser 4 fois en 10 jours, et c’est sans compter les pédicures! Vraiment, s’il y a un endroit où vous pouvez vous lâcher sur les soins du corps, c’est là-bas.

12. FAIRE LE TOUR DES CASCADES:

DCIM100GOPROGOPR2662.JPG
Tibumana waterfall

Après une journée de visite sous un soleil de plomb, avec un taux d’humidité très élevé, quoi de mieux que de se rafraîchir dans les eaux d’une cascade, et il se trouve que Bali en compte un très vaste choix! Tibumana, Tegenungan, Banyumala Twin Waterfalls ou la plus secrète Tukad Cepung, et tant d’autres, sauront très certainement satisfaire vos envies de fraîcheur (et votre galerie Instagram, ha!)

received_1668044763205889
Tegenungan Waterfall from the top
received_1668044806539218
La secrète Tukad Cepung (beau gosse non fourni sur place, celui-là je me le garde! ^^)

13. CHOISIR VOTRE NID DOUILLET AU LAC DANAU BUYAN:

DCIM100GOPROGOPR2824.JPG
Qu’on m’apporte une Bintang, et qu’on m’abandonne ici, merci.

Un coin dont j’ignorais totalement l’existence, et que j’ai découvert grâce à mon amie blogueuse Alyssa de « My Life is a Travel Movie ». Love you girl!

Il s’agit d’un ensemble de petits parcs au Nord de Bali, au-dessus du Lac Danau Buyan, où les habitants ont construit des petits nids, coeurs et bateaux en bois d’où on peut faire des photos épiques avec vue sur le lac. Un joli souvenir à ramener de ses vacances!

Et juste en face, il y a un super warung (= snack) où se restaurer, nommé le Rumah Makan Munduk Danu.

DCIM100GOPROGOPR2829.JPG
Cui cui!!!

14. SE PURIFIER AU TEMPLE TIRTA EMPUL (PUIS FONCER SE SOUILLER L’ESTOMAC À NOUVEAU!)

DSC_0461

Le temple de Tirta Empul ( qui signifie « palmier incliné/courbé » et aussi « source sacrée ») se situe au village de Tampaksiring et est réputé à Bali pour sa source d’eau sacrée ou les Balinais viennent pour se purifier. Il est dédié aux dieux  Shiva, Vishnu, Brahma et Indra.

DSC_0460

Les balinais doivent d’abord poser une offrande au temple principal pour pouvoir se baigner dans le bassin et passer sous les fontaines pour prier. Mettre la tête sous les fontaines permettrait de se laver des pensées impures et des démons internes que nous avons.

Les Balinais essaient d’aller une fois par an à Tirta Empul pour se purifier car on dit aussi que sa source a des vertus pour guérir et beaucoup rapportent l’eau sacrée de Tirta Empul chez eux dans des bouteilles. Lorsque nous y étions, nous avons vu une cérémonie où une famille demandait la bénédiction des dieux. En effet, les balinais agissent ainsi pour tout évènement du quotidien, naissance, mariage, nouveau travail, et même pour l’achat d’une nouvelle voiture!

Lors de votre visite du temple, vous pourrez voir un bassin où personne ne peut se baigner car il est protégé par un mur (on dit qu’il s’agit d’une fontaine de jouvence), ainsi que le bassin d’où jaillit constamment  la source par petits bouillonnements.

DSC_0484

DSC_0480

Et après avoir pris soin de votre karma, il serait bien malheureux de négliger votre estomac! Vous verrez à la sortie du parking du temple plusieurs restaurants bondés. Je vous recommande de ne pas y aller, mais plutôt de faire un mini-détour jusqu’au Kedai Kakul, un petit warung mignon tout plein, vraiment calme, avec vue sur la rizière et qui sert un excellent curry et un déliceux Bebek Goreng, c’est-à-dire un canard croustillant, qui est rapidement devenu mon plat favori du séjour. La spécialité de ce warung est l’escargot, mais j’avoue que je n’ai pas osé tenter le coup, car les miens, je les mange avec du beurre persillé, et rien d’autre! (J’ai fait une tentative pour les manger au naturel une fois en Crète, c’était une catastrophe…)

DSC_0494

15. PRENDRE L’APÉRO AU COUCHER DU SOLEIL AU BAR « THE LAWN », CANGGU:

DSC_0613-01

Parce que les plus belles histoires se terminent par un beau coucher de soleil! (ah non, pardon, ça c’est dans les BD de Lucky Luke, au temps pour moi ^^)

Mais plus sérieusement, après quelques jours passés à crapahuter dans la jungle et les temples, le retour à la civilisation autour de petits cocktails, avec de la bonne musique et la vue sur la plage de Canggu, c’est tout de même pas mal. Ajoutez à ça le concept original du bar « The Lawn » qui, comme son nom l’indique, propose à ses clients de s’installer à même le sol, sur des poufs placés sur du gazon artificiel, et moi, je signe tout de suite!

DSC_0626-01

DCIM100GOPROGOPR2589.JPG

INFOS PRATIQUES:

  • Monnaie: la roupie indonésienne (IDR). 1 FCFP= 132 IDR et 1 euro= 15 760 IDR, donc attendez-vous à vous sentir MILLIONAIRE avec vos devises indonésiennes! Pour de vrai. Personnellement j’ai eu un peu de mal à m’habituer à avoir autant d’argent sur moi, mais il faut essayer de s’y faire rapidement pour ne pas se faire rouler par d’éventuels arnaqueurs. Je vous recommande de ne pas trop compter sur les distributeurs de billets sur place, car ils ont une limite assez basse (maximum 11 000 FCFP à 20 000 FCFP, donc ça passe pour dépanner, mais si vous restez longtemps, ne comptez pas sur les DAB pour le budget de votre séjour entier!). Venez plutôt à Bali avec des dollars US ou euros, et changez les sur place (SURTOUT PAS à l’aéroport de Sydney, croyez-moi sur parole!) auprès d’agents de change officiels.
  • Où loger: Seminyak/ Kuta/ Canggu si vous voulez faire du shopping, faire la fête, découvrir le sud de Bali et vous dorer la pilule sur la plage. Le marché aux puces de Seminyak, c’est une mine d’or pour nous les filles, et pour ramener des souvenirs à vos proches. Ubud si vous voulez du calme, une ambiance zen côté rizières et jungle, et découvrir un maximum de temples, de cascades et autres sites sacrés. Et si vous voulez vraiment vous éloigner des zones touristiques et vous rapprocher des lacs et des sites les plus « secrets », poussez plus au nord, vers Lovina.
  • Transports: Scooter pour les plus aventuriers: pratique, pas cher et ambiance « je me fonds dans la foule locale » garantie. Et pour ceux qui tiennent à la vie (oui oui, la circulation à Bali est complètement anarchique et un accident est vite arrivé!), vous trouverez facilement des chauffeurs privés qui vous proposeront des tarifs très raisonnables à la journée ou demi-journée. MAIS ATTENTION, négociez vos prix avant de monter dans le véhicule, car certains chauffeurs sont sans scrupule et n’hésiteront pas à vous rouler dans la farine.

Voilà pour les conseils pratiques, j’espère que mes 15 choses à faire absolument sur Bali vous inspireront ou vous donneront envie d’y retourner, car c’est une île qui m’a vraiment charmée alors que je ne m’y attendais pas, et j’ai déjà hâte d’y retourner! Avez-vous déjà fait certaines de ces activités? Ou en avez-vous d’autres à recommander? N’hésitez pas à tout me dire en laissant vos commentaires, et à partager l’article s’il vous a plu! SUKSUMAAAAA !!!

DSC_0174-01

oatmeal cookies

4 commentaires sur “15 CHOSES À FAIRE ABSOLUMENT SUR BALI!

Ajouter un commentaire

  1. Superbe article qui donne envie d’approfondir : j’ai visité Bali en voyage organisé ( et offert donc … faut pas faire la difficile 🙂 ) Nos meilleurs moments ont été notre escapade  » en solitaire  » . Bravo pour ce blog sympa et bien fait !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :